© 2019 par Learn Up ASBL. 

Par tél : 02 318 67 99  /   info@learnup.be  /  Avenue Gabriel Emile Lebon 90 bte 3, 1160 Auderghem / N° Entreprise : 0731.694.655

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon

Les troubles instrumentaux

Plus d'un enfant sur 10 souffre de troubles de l'apprentissage. Certains resteront scolarisés en enseignement ordinaire parce que leurs facultés intellectuelles leur permettent de pallier à leurs difficultés instrumentales et qu'ils ne sont pas reconnus comme tels ou grâce à un aménagement du matériel scolaire. D'autres enfants seront réorientés en enseignement spécialisé de Type 8 avec une prise en charge individualisée leur permettant d'être mieux armés pour l'entrée en secondaire. Dans tous ces cas, l’intelligence de l’enfant n’est pas en cause. C'est la manière d'aborder la matière qui les met en difficulté. Traiter la matière différemment leur permet de passer au-delà de leurs difficultés d'apprentissage. Ils pourront alors acquérir, comme leurs camarades de classe, les mêmes connaissances en fin d'année scolaire.

Ces troubles, appelés aussi les troubles "dys", peuvent durer longtemps mais leur prise en charge permet d'améliorer ou de compenser les mécanismes déficients. 

  • La dyslexie rend l’enfant en difficulté, malgré son expérience de la classe traditionnelle, pour acquérir les techniques du langage qui lui permettraient d’apprendre à lire, à écrire, à s’exprimer oralement.

  • La dysorthographie est un trouble de l’acquisition de l’orthographe. Ce problème d’apprentissage se traduit à l’écrit par des difficultés à respecter l’orthographe des mots, à recopier un texte, à conjuguer, à organiser des phrases syntaxiquement correctes... Ces difficultés entrainent notamment une écriture lente, irrégulière et maladroite. Il n’est pas rare que la dysorthographie soit liée à la dyslexie.

  • La dyscalculie est une faiblesse dans l’apprentissage des opérations de calcul, une difficulté d’orientation dans le domaine des chiffres et/ou de la compréhension mathématique. Les personnes atteintes de dyscalculie sont souvent sous-estimées dans leurs possibilités intellectuelles. 

  • La dysgraphie se traduit par une écriture trop lente, fatigante, illisible, désordonnée et engendre souvent beaucoup d’efforts pour peu de résultats.

  • La dyspraxie est une altération à exécuter de manière automatique des mouvements déterminés, en l’absence de toute paralysie ou parésie des muscles impliqués dans le mouvement. L'enfant doit contrôler volontairement chacun de ses gestes, ce qui est très coûteux en attention, et rend la coordination des mouvements complexes de la vie courante extrêmement difficile, donc rarement obtenue. 

 

Si vous pensez que votre enfant présente des troubles de l'apprentissage, veillez à vérifier sa vue et son ouïe. En effet, un enfant qui voit mal ou qui entend mal peut commettre des erreurs semblables à celles d'un enfant souffrant de troubles instrumentaux.